15.02.2015

Chronique de la Louve

film sur Pennautier,Jacques Dimon avait invité la population au théâtre Na Loba pour la première présentation du film qu'avait programmé il y a plus de 2 ans, l'ancien maire Christian Bourrel. Réalisé par Franck Bourrel, il retraçait 25 années de mandat.

A la surprise générale, le thème, évoqué avec subtilité et émotion dès les premières images,

en noir et blanc, sublimées par la chanson de Claude Marti  « E tu, mon vilatge, Eh toi, mon village, De vinha, d ‘oliu e de mèl, De vigne, d’olive et de miel… » rendait compte de l'attachement que nous avons pour notre circulade et ses vieilles rues, aux rives du Fresquel, à la mairie, au château et au clocher.

Puis, une voix féminine, celle de Pennautier, racontait notre histoire, en couleur. De l'époque de Clovis, où est apparu le nom de Pech Auter, en passant par la médiévalité et la Louve de Pennautier, le récit amenait, après l'occupation Allemande, en 1989, l'année où le mur de Berlin est tombé.

A Pennautier, un vent de fronde s'est levé contre l'iniquité et le totalitarisme...

Des photos de presse, des extraits de la réunion publique de février1989 expliquaient un vote à plus de 72% en faveur de la liste « Pennautier-Oxygène », menée tambour battant par une équipe d'union regroupant de façon inattendue et exceptionnelle, des personnes issues de milieu politique et social différents ayant un objectif : obtenir la paix sociale et modifier profondément le village.

film sur Pennautier,L'ancien maire et les intervenants expliquaient pourquoi et comment cela s'est passé, et, en ces temps de troubles sociaux, on reste étonnés de l'anticipation de ce véritable événement local.

On voit les très nombreuses réalisations qui ont fait dire à Jacques Arino « C'est, dans ces dernières 25 années, Pennautier qui a eu le plus de réalisations dans notre département. »

Il est important de garder la mémoire des faits, surtout quand il s'agit de tels changements...La mémoire humaine disparaît généralement après trois générations.

Inscrire définitivement cette histoire dans un film est un véritable acte citoyen, qui n'est pas fait pour la « gloire du maire » mais bien celle d'un village qui a compris et qui a souhaité changer. Et celle de quatre conseils Municipaux qui ont répondu aux attentes.

Le résultat a été à la hauteur de l'espérance.  

Puisse-t-il en être de même comme celle que le Peuple de France a manifesté le 11 Janvier 2015.

 

11:20 Écrit par pennautier dans mairie | Tags : film sur pennautier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.