01.04.2015

Un aucèl plan estranh (Un drôle d’oiseau)

un drôle d'oisau survole le village,

Une rumeur circule dans le village depuis quelques jours. Pour l’instant, elle ne s’est pas trop ébruitée. Ceux qui ont été mis au courant, font preuve de trop d’incrédulité.

un drôle d'oisau survole le village, Ils veulent voir, être certains que leurs yeux ne leur ont pas joué un tour. C’est Gaston, un ancien du village, insomniaque notoire qui l’a vu le premier.

Il paraîtrait qu’un drôle d’oiseau, dont il n’arrive pas à déterminer de quelle espèce il s’agit, survolerait la commune, aux heures les plus sombres de la nuit.

Le printemps arrive et les soirées sont moins fraîches, aussi, le Pennautiérois promène son chien à l’heure où tout le monde dort.

Quand il en parle à ses copains, François, André et Georges, c’est à voix basse, pour ne pas que les passants qui vont chercher le pain ou s’approvisionner à l’épicerie l’entendent.

Il avait tu sa découverte de peur qu’on ne le traite de fou, mais là, après plusieurs nuits, certain de ne pas avoir la berlue, il n’y tenait plus.

« Macarel, quna bestiassa ! Enorme, l’oiseau, un mètre d'envergadura pel mens, noir. On aurait dit qu’il avait plusieurs pattes, mais j’ai peut-être rêvé !

un drôle d'oisau survole le village, A un moment il s’est perché sur une fenêtre, et j’ai vu une petite lumière qui a vite disparue, il est reparti et a fait pareil sur d’autres, puèi anèt a la glèisa (puis il s’est rendu à l’église).

Il en a fait le tour plusieurs fois avant de se rendre au bâtiment officiel. Là, non seulement il l’a contourné, mais il a fait du sur place à toutes les ouvertures et les petites lueurs étaient plus nombreuses, clicotejavan ! Impressionnant !

Je ne crois pas qu’il m’ait vu, je me renfonçais dans les encoignures. Le plus angoissant c’est qu’il volait sans bruit.

A un moment il était derrière mon dos, j’ai fermé les yeux et je n’ai plus bougé. L’Elliot èra petrificat (était figé), las aurelhas quilhadas e la coa entre las patas (les oreilles quillées et la queue entre les jambes).

Quand l’oiseau a fait demi tour, toujours en silence, il s’est mis à aboyer si fort que j’ai eu peur qu’il réveille toute la population. »

« C’est bizarre sa façon de voler », ajoute Gaston, qui, troublé, mélange l’Oc, la langue de son enfance et le français.

un drôle d'oisau survole le village, Les quatre compères sont sortis la nuit dernière. Embusqués derrière un murier platane, ils l’on vu.

Ils se sont fait la promesse de revenir pour élucider le mystère de cet oiseau très bizarre. Et ils n’auront pas les mains dans les poches, aquo segur !

 

Demain ne manquez pas la traduction en Occitan

un drôle d'oisau survole le village,

11:20 Écrit par pennautier dans Blog | Tags : un drôle d'oisau survole le village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.