05.03.2014

Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) du Fresquel

Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) du Fresquel,

La commission locale de l’eau s’est réunie sous la présidence de Jacques Dimon, en présence de Régis Banquet, Michel Brousse et l’ensemble des membres de la CLE.

Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) du Fresquel, Le SAGE du Fresquel, c’est d’abord un territoire avec une histoire, des hommes, une pratique ancienne du partage de l’eau, une économie largement tournée vers l’agriculture, une richesse environnementale.

C’est aussi un territoire complexe avec une multiplicité de thématiques liées à l’eau : inondations, eau potable, navigation, irrigation, protection des milieux. Aucune ne manque.

C’est aussi un territoire situé sur le bassin versant de l’Aude, en relation avec d’autres bassins versants, d’autres ouvrages, d’autres SAGEs, mettant en évidence les problématiques de transferts et d’interconnexions.

L’intérêt de cette démarche collective est avant tout de poursuivre la mutualisation des ressources prônée depuis toujours par les acteurs de l’eau.

Cette planification devra permettre de conforter les réserves et de les utiliser avec sagesse, le plus intelligemment possible.

Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) du Fresquel, Le SAGE constituera donc la règle de la gestion de l’eau sur le bassin versant du Fresquel tant sur les aspects qualitatifs que quantitatifs.

C’est ainsi une chance pour les acteurs locaux de construire ensemble une telle démarche de planification et de ne pas avoir à la subir.

Les pratiques anciennes ont mis en place une gouvernance qu’il faudra conserver et pérenniser. L’expérience acquise lors des crises liées à la gestion quantitative a démontré que seule une synergie des politiques de l’eau permet de faire face.

C’est cet état d’esprit de gestion collective en faveur des usages et des milieux naturels qu’il convient de renforcer. Le SAGE a une valeur juridique du SAGE ; son règlement va s’imposer à tous dès son approbation.

La Commission locale de l’eau est un lieu d’écoute et de débat entre les 3 collèges représentants les différents acteurs de l’eau, lieu où vont s’exprimer des attentes différentes et où devra se construire un projet commun en faveur du territoire.

Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) du Fresquel,

27.02.2014

Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) du Fresquel

réunion SAGE,Une réunion concernant le Schéma d'aménagement et de gestion de l'eau (SAGE)

du Fresquel aura lieu :

 

vendredi 28 février

à partir de 10 h 00 salle de la Tour.

11:20 Écrit par pennautier dans eau | Tags : réunion sage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

26.01.2014

Le Fresquel aussi…

Le Fresquel qui voulait se faire plus gros qu'Aude, pluie, inondations,

Il voulait se faire aussi gros qu’Aude, devenir un long fleuve tranquille !

Le Fresquel qui voulait se faire plus gros qu'Aude, pluie, inondations,Seulement, voilà, ses eaux gonflées presqu’à toucher le pont étaient tout sauf lisses.

Il rugissait comme un torrent tandis qu’Aude s’enflait dans la démesure.

Une petite accalmie ce matin a permis au Fresquel de se stabiliser au ras des rives !

Mais de gros nuages lourds de promesses de pluie se profilent à l’ouest… alors, attendons ce soir pour voir si le petit capricieux ose monter sur ses grands chevaux écumants pour lécher les dessous du pont qui résiste à ses assauts répétés année après année, imperturbable !

Il se contente pour l’instant, de s’étaler insolemment dans les jardins et d’affleurer la porte d’une habitation qui a l’outrecuidance d’être à ses pieds !

Pendant ce temps là, les canards, se laissent bringuebaler sur les hautes vagues propices à des balades reposantes et les passants, accoudés sur le parapet de rester dans l’expectative… va-t-il encore monter, le bougre !

Le Fresquel qui voulait se faire plus gros qu'Aude, pluie, inondations,

07.06.2013

Crue du Fresquel du 31 mai 2013 - Pennautier en alerte - Explications

Fresquel, débordements, travaux, pluie

 

Fresquel, débordements, travaux, pluieAprès un printemps particulièrement pluvieux – il est tombé en 5 mois la même quantité de pluie qu’au cours de toute l’année 2012 – des précipitations importantes d’abord sur la Montagne Noire puis plus au sud sur les collines du Lauragais ont provoqué dès vendredi matin la montée brutale des eaux du Fresquel et de ses principaux affluents – Tréboul, Lampy, Rougeanne – et par endroits leur débordement.

Les travaux de nettoyage des berges réalisés par le syndicat d’aménagement hydraulique du Fresquel ont montré tout leur intérêt.

L’accès à Pennautier n’a pas été totalement coupé mais l’inondation a submergé les jardins familiaux qui bordent le Fresquel compromettant les futures récoltes.

Les années des principales crues historiques recensées sont celles des années 1891, 1910, 1930, 1940, 1952, 1981 (316 m³/s sur le Fresquel au Pont Rouge), 1996 (290 m³/s sur le Fresquel au Pont Rouge) et 2000.

Fresquel, débordements, travaux, pluieLa crue du 31 mai a été comparable avec celle de mars 2011 en atteignant un débit de 125m3/s.

Les services municipaux et les élus ont pu tester en cette occasion le plan communal de sauvegarde dont les différents niveaux d’alerte sont calés sur la hauteur d’eau relevée au niveau de l’échelle limnimétrique.

Dès vendredi midi, le niveau 2 du PCS était déclenché et les riverains du cours d’eau alertés.

La hauteur maximale de la crue a été constatée à 21h00 avec 4,35m de hauteur d’eau.

Fresquel, débordements, travaux, pluie

Voir toutes les photos dans l'album à droite du blog

11:20 Écrit par pennautier dans eau, mairie | Tags : fresquel, débordements, travaux, pluie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

11.08.2012

Pennautier-Aragon : ensemble pour la réussite de notre territoire

Irrigation Pennautier Aragon 07 12 002.jpg

Voici près de deux ans que ce territoire du Cabardès est en pleine ébullition autour d’un projet d’irrigation du vignoble.

Ce projet, certes ambitieux, permettrait d’irriguer l’ensemble des parcelles en vigne depuis les jardins communaux de Pennautier jusqu’aux portes d’Aragon.

Irrigation Pennautier Aragon 07 12 004.jpgA l’initiative nous retrouvons Mrs Sébastien Ajdnik et Christophe Guiraud, qui très vite interpellés par le déficit hydrique du vignoble et animés par un désir de monter un projet collectif, ont réussis a fédérer autour d’eux pas moins de 30 viticulteurs du territoire.

Le jeudi 12 juillet, une première présentation technique du projet a été réalisé a ce groupe par l’entreprise Irri-Garonne et les services de la Chambre d’Agriculture.

Le point de pompage dans le Fresquel serait situé au sein d’un jardin communal de Pennautier ; de là près de 26 km de tuyaux en fonte progresseront dans le territoire.

Un peu plus de 700 ha seront irrigués au goutte à goutte grâce à ce procédé, ce qui représente un besoin en eau de 60 000 m3 par an.

Le coût du projet ? Environ 3 millions d’euros.

Irrigation Pennautier Aragon 07 12 006.jpgLa région Languedoc-Roussillon, consciente que la viticulture a besoin de sécuriser sa productions par des volumes constants pour être compétitive a l’export, a obtenu une enveloppe de 6 millions d’euros pour financer dix premiers grands travaux d’entretien et de création de réseaux d’irrigation. 80 % du financement est public, le reste sera a la charge des vignerons.

Le projet de Pennautier-Aragon, porté par sa future ASA du Cabardès, a fait acte de candidature a ces dix projets afin d’obtenir un coup de pouce financier non négligeable à sa réalisation.

10:16 Écrit par pennautier dans eau, la vigne, le vin..., terre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |