18.03.2014

Rando-découverte des grès de Liet au dolmen de Moure à Pennautier

maquette4-300x212.jpg

630855851.JPGRando-découverte des grès de Liet au dolmen de Moure à Pennautier L’association « Patrimoines, vallées des Cabardès » vous invite à une rando-découverte « Des grès de Liet au bois et dolmen de Moure » dans le cadre de la Quinzaine occitane « Fasètz la lenga en Cabardés ».

Une passejada (randonnée) à la découverte des paysages du nord de Pennautier et illustrée par les propos de Jean-Claude Capera, Alan Roch.

Rendez-vous le dimanche 23 mars à 13 h 45, parking à l'entrée de Pennautier (avant le pont sur le Fresquel) pour un covoiturage jusqu’au point de départ à Liet (route d’Aragon).

Randonnée d’environ trois heures sous l’entière responsabilité des participants, bonnes chaussures recommandées.

Pour tout renseignement complémentaire s’adresser à l’association « Patrimoines, vallées des Cabardès », partenaire de la Quinzaine occitane « Fasètz la lenga en Cabardés » ou consultez le blog de l’association :

patrimoinesvalleesdescabardes.unblog.fr

Le Président, Jean-Claude Capera 04 68 47 29 78

maquette11-300x212.jpg

28.09.2013

Conférence sur la Restitution des fouilles préventives du site d’Huniac

Fouilles Huniac (3).JPGVendredi 04 octobre à 18 h 30 au Théâtre Na Loba : 

 

Maxime Guillaume, archéologue et responsable scientifique à l’Institut de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), donnera une conférence sur la :

 

- « Restitution des fouilles préventives du site d’Huniac »

 

Ces fouilles avaient été effectuées au printemps.

24.08.2013

Fouille archéologiques d'Huniac (Pennautier - Ventenac-Cabardès)

 

fouilles, archéologie, moyen-âge, puits, Huniac, lotissement

Comme l'actualité est calme en ce mois d'août, on va remonter au printemps 2013. Sur la route de Ventenac-Cabardès, se trouve Huniac.

fouilles, archéologie, moyen-âge, puits, Huniac, lotissementDes fouilles archéologiques ont été entreprises révélant un puits qui daterait du Moyen-âge, quelques ossements, des bris de poteries mais rien de concluant pour que les recherches se poursuivent.

"... En venant de Pezens... Si la chapelle de droite est dédiée à la vierge, celle de gauche l'est à Saint Stapin, dont une statue se trouve sur l'autel, le vitrail signé " L.V.G ", le montrant en ermite et en évêque.

D'après la tradition, Saint Stapin serait né à Dourgne, aurait passé une bonne partie de sa vie dans la solitude au pied de la Montagne Noire, et il aurait été le cinquième évêque de Carcassonne, sous le nom d'Etienne.

Si cette dernière proposition était véridique, se serait lui, qui députa l'abbé Citriun au Concile de Tolède en 683 .

Quoi qu'il en soit, un des plus anciens pèlerinages en son honneur fut celui de Ventenac. Les pèlerins venant de Carcassonne suivaient la grande route, vers Pennautier, ils longeaient la rive droite du Fresquel jusqu'au pont dit des Pèlerins et, par la suite, " Poun Tricat ".

fouilles, archéologie, moyen-âge, puits, Huniac, lotissementNon loin de là, sur l'emplacement de l'actuel domaine d'Huniac, un établissement religieux leur aurait servi de relais. Saint Stapin était invoqué pour la guérison de la goutte et d'autres affections semblables.

Il était vénéré aussi à l'étranger. Les Bénédictins et les Jésuites, qui possédaient Ventailloles, en auraient propagé la dévotion (abbé Rouche en 1867, abbé Montagne en 1910). Il est toujours célébré à Ventenac, où on le fête le 6 août." Pour lire l'article en entier cliquer sur le lien ci-dessous :

http://ventenaccabardes.fr/histo//index2.php?option=com_c...

Pour remonter dans le temps, ci-dessous un document du comité historique des arts et monuments !

http://books.google.fr/books?id=2KRCAAAAYAAJ&pg=RA1-P...

Et l'album photos révélant la présence du puits du Moyen-âge 

fouilles, archéologie, moyen-âge, puits, Huniac, lotissement

22.07.2013

Le bon coin

Cacas toutous, rues du village, sac, chance

Cacas toutous, rues du village, sac, chanceNe cherchez pas sur internet !!!

Le bon coin dont il est question se trouve à Pennautier.

La nuit !

Quand tous les chats sont gris…

Le long d’une ruelle, pour ne pas la nommer, perpendiculaire à une rue qui rejoint la place de l’église, des chapelets odorants jalonnent le parcours, pas très chrétien tout ça.

Pensant ne pas être vus, des propriétaires promènent leurs toutous dans le dédale des rues étroites. Les riverains, au petit matin, regardent où ils peuvent mettre les pieds, sans marcher dans les étrons!

Cacas toutous, rues du village, sac, chanceIls connaissent le dicton « Caca de chien ne rapporte rien ! »

Certains font preuve de civilité pour les indélicats et les ramassent, même s’ils n’ont pas d’animal de compagnie.

Vous me direz, les rues sont goudronnées de frais, les bordures sont jaunes et ça tranche, mais quel dommage de voir les pneus des voitures écraser et étaler ces touches marrons comme si c’était une œuvre d’art.

Le sentier des Kakatoutous découvert par un citoyen l’année dernière est très encombré lui aussi et il devient difficile d’accéder au chemin qui borde le Fresquel sans avoir les semelles maculées d’excréments canins couleur croquettes.

Allez, soyez sympas les amis des chiens, amenez un sachet pour une promenade propre, les habitants des rues concernées vous en seront reconnaissants.

Cacas toutous, rues du village, sac, chance

30.12.2012

Procès-verbal d’un conflit à Penautier*, extrait d’un factum du XVIIIème siècle

 

factum, procès verbal d'un conflit, penautier, XVIIIème siècle

Un factum est une action, un fait.

En droit c’est un exposé écrit des faits et du raisonnement juridique présenté devant un tribunal.

factum, procès verbal d'un conflit, penautier, XVIIIème siècleUn mémoire judiciaire (ou factum) est un imprimé qu'une personne produit pour attaquer ou se défendre lors d'un procès.

Rédigé par les avocats pour instruire les juges, le mémoire échappe à la censure royale.

Dans les années 1770-1780, il sort peu à peu de l'espace judiciaire et se répand dans les cafés et les salons.

Distribué ou vendu, le mémoire rencontre un réel succès grâce à la qualité littéraire de ses auteurs et permet aux avocats ambitieux comme Bergasse ou Lacretelle de se faire un nom.

La demande est telle chez les lecteurs que la police est parfois obligée d'intervenir lors des distributions des mémoires les plus attendus, comme lors de l'affaire du collier de la reine.

Photos :

     - Procès-verbal d’un conflit à Penautier; extrait d'un factum du XVIIIe siècle sans nom d'imprimeur ni date, tiré d'une collection privée : J.P. Daraux.

Pour en savoir plus sur les procès de l'époque : Source Wikipedia : Mémoire judiciaire

*A cette époque, Penautier s’écrivait avec un seul n.

factum, procès verbal d'un conflit, penautier, XVIIIème siècle

27.08.2012

Le banc public

Les anciens et la croix de st Jean 22 07 12 002.jpg

Ce sont « les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics » chante Brassens avec la verve et la gouaille qu’on lui connaît.

A Pennautier, non point.

Les anciens et la croix de st Jean 22 07 12 005.jpgSur le trottoir du boulevard Pasteur, à gauche, l’avenue est en sens unique, et face au Portail d’Amont, se trouve un banc public.

A l’ombre des mûriers platanes, il est le témoin des petites histoires qui se racontent dans le village et ce depuis fort longtemps !

Cependant, il n’a pas toujours été là.

Ceux qui se posent dessus, les après-midi où il fait bon peuvent en témoigner.

Une pétition a été signée il y a 30 ans ! Racontent-ils.

Avant, une auge renversée faisait office de siège et de mémoire d’ancien, elle n’était pas très confortable.

Sur ce banc, qui parait neuf, car il est repeint régulièrement, les habitués ont toujours quelque chose à se raconter.

Il y a donc le doyen, Jean Guilhem,  un grand célibataire : Adolphe TramuntAndré Delpoux,et le jeune René Guilhem.

Les anciens et la croix de st Jean 22 07 12 001.jpgBien sûr, les papys papotent, causent et rient, mais une croix sur un piédestal suscite leur intérêt.

A l’époque où seulement les charrettes circulaient dans les rues de Pennautier, elle se trouvait au milieu de la route en terre battue.

Quand l’avenue a été goudronnée, l’arrière arrière grand père de René s’est écrié lorsqu’elle a été retirée :

« Ne la mettez pas n’importe où, elle est là depuis au moins deux cents ans ! »

Elle trône à présent sur un socle près du banc public.

On reconnaît St Jean avec des épis de blé et une colombe repeinte en blanc sur fond noir.

09:14 Écrit par pennautier dans Histoire du village, anecdotes... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |