04.10.2011

Jardiner Bio chez soi

HCYCABI4KD7CAH69PL6CAWKJTQ8CAD43GGYCAUSQ89HCAMQI6KQCA8O2V99CAWAR41XCAZBDNX9CAER19X2CAQ3ZSSZCA0PUOZMCA106MGFCANSVMLECA0Y3W43CAOPUVPQCAR1RWDOCAYLJ4ALCAQYWN4D.jpgLes formations CFPPA des Pays d’Aude dans le cadre du projet « Jardiner Bio chez soi » qui ont commencé le 24 septembre se poursuivent, avec pour le samedi 8 octobre :

«Connaissance du sol à partir d’une analyse de laboratoire ».

De 9 h 30 à midi salle de la mairie à Pennautier.

15:53 Écrit par pennautier dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

08.05.2011

VIIIe rencontre gérontologique audoise de Pennautier

Rencontre gérontologique audoise de Pennautier (1).jpgLa 8ème rencontre gérontologique audoise de Pennautier se déroulera le vendredi 13 mai 2011, salle Intersport, en deux parties :

1ère partie : Etre soignant en gériatrie en 2011

Invité d’honneur : Monsieur le Professeur Jeandel

14h 30: accueil des participants et visite des stands

15 h : Mots de bienvenue par le Dr Christian Bourrel, Maire de Pennautier, avec, Mme Anne Marie Jourdet, Vice Présidente du Conseil général de l’Aude Mr Stéphane Deleau, Directeur territorial pour l’Agence Régionale de Santé et Dr Claire Durroux Bru, Présidente de l’Association Audoise de Gérontologie

15h30 : Le soignant et le sujet âgé, travail en atelier Introduction Dr Claire Durroux Bru

15h 40 : Atelier 1: les difficultés du soignant en institution Modérateurs : 1 aide soignant(e) - 1 cadre infirmier - 1 enseignant IFSI Atelier 2 : les difficultés du soignant à domicile Modérateurs : 1 aide soignant(e) - 1 IDE coordinatrice - 1 IDE libéral(e)

16h 40 : Synthèse des ateliers Cadre de proximité : IDE libéral(e)

17 h EPP, contraintes ou avantages : Enseignante de l’I.F.S.I.

18 h clôture de première partie et pause repas…

2ème partie Clinique et Thérapeutique du sujet âgé

20h15 : le concept d'hypertonies déformantes acquises. Définition, épidémiologie et prise en charge. Mr le Pr C Jeandel , praticien responsable du pôle d’activité de Gérontologie, Centre Antonin Balmès, CHRU Montpellier

20h 45 : Le maniement des morphiniques chez la personne âgée : modalités pratiques. Dr D. Blet, GCS Ouest Audois Douleur et Soins Palliatifs.

21h 15 : Les neuroleptiques et le sujet âgé : Principales Indications et limites. Dr L. Balardy, praticien hospitalier, Hôpital Casselardit, Centre Hospitalier de Toulouse

Clôture de la soirée

L‘association audoise de gérontologie, présent cette 8ème rencontre avec le concours de La Société Languedocienne de Gérontologie et La Société de Formation Médicale Continue du Centre Hospitalier de Carcassonne Avec également l’aimable participation des laboratoires pharmaceutiques sans qui cette journée ne pourrait avoir lieu.

09:03 Écrit par pennautier dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

14.12.2009

Table ronde-débat "Au temps des catastrophes"

 

Isabelle Stengers.jpgMardi 15 décembre, à 20 h 45, au théâtre Na Loba, à l’initiative des Amis du Monde Diplomatique et de la mairie de Pennautier, table ronde-débat avec Isabelle Stengers autour de son ouvrage « Au temps des catastrophes » (Ed. La Découverte).

« Nous avons changé d’époque : l’éventualité d’un bouleversement global du climat s’impose désormais. Pollution, empoisonnement par les pesticides, épuisement des ressources, baisse des nappes phréatiques, inégalités sociales croissantes ne sont plus des problèmes pouvant être traités de manière isolée.

Le réchauffement climatique a des effets en cascade sur les êtres vivants, les océans, l’atmosphère, les sols. Nos dirigeants sont totalement incapables de prendre acte de la situation. Guerre économique oblige, notre mode de croissance actuel, irresponsable, voire criminel, doit être maintenu coûte que coûte.

Ce n’est pas pour rien que la catastrophe de la Nouvelle-Orléans a frappé les esprits : la réponse qui lui a été apportée – l’abandon des pauvres tandis que les riches se mettaient à l’abri – apparaît comme un symbole de la barbarie qui vient, celle d’une Nouvelle-Orléans à l’échelle planétaire. Mais dénoncer n’est pas suffisant.

Il s’agit d’apprendre, et cela à toute échelle, à briser le sentiment d’impuissance qui nous menace, à expérimenter ce que demande la capacité de résister aux expropriations et aux destructions du capitalisme. Ce sont les chemins de cette alternative qu’explore Isabelle Stengers dans cet essai novateur. » Un appel à la résistance par la prise de conscience de chacun aussi bien dans le domaine économique que dans le domaine de l’écologie.

Renseignements 04-68-47-69-22 amd11@free.fr http://amd11.free.fr

Entrée gratuite

11:12 Écrit par pennautier dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

08.12.2009

Nanos, nanobots…

Julien Colin 12 09 010.jpgJulien Colin répondait, le mardi 1er décembre, à de nombreuses questions que lui posaient les Amis de la Terre, les adhérents des Amis du Monde Diplomatique et ceux qui s’étaient déplacés au théâtre Na Loba de Pennautier, pour en savoir un peu plus sur ce sujet déconcertant, après avoir visionné le film « Le silence des nanos » où de nombreux scientifiques et professeurs s’interrogent également sur cette technologie…

Et voilà ! On se trouve à des années lumières du gentil nono, le petit robot d’Ulysse ou de R2D2 de La guerre des étoiles ! Les nanos arrivent ! Ils sont si petits, qu’on ne peut les percevoir. Nanos, c’est mignon comme tout pourtant, mais aussi minuscules soient-ils, ils font froid dans le dos. Cette nouvelle technologie que les savants ont mise au point, devient incontrôlable et pire encore, ils sont incapables d’envisager les répercussions possibles.

Ca va trop vite. C’est au-delà de ce que nous avons pu voir dans les films de science fiction, et pourtant… elle est là ! Elle semble facile à créer et elle n’est pas chère. Elle est indécelable mais peut générer des catastrophes. Si on en ingère, parce qu’il y en a dans ce que l’on mange, ca ronge, ça rogne le cerveau, pour bousculer un peu : « ça le bouffe, quoi ».

Les vêtements aussi en sont imbibés. Les nanos peuvent ainsi se faufiler au travers des pores et entrer en conquistador dans toutes les parties du corps. Si si ! Il y a des tas de sites sérieux sur Internet sur lesquels on peut s’informer. Mais chut ! On ne parle pas des nanos. C’est un nouveau monde qui appartient aux grandes puissances, aux Etats, aux Armées… On va jusqu’à envisager la longévité, l’Immortalité ! Un rêve vieux comme notre monde actuel.

Bien évidemment, on fait l’éloge des nanos lorsque des résultats scientifiques sont probants et qu’on peut les comprendre. Cette nouvelle technologie qui détruit les zones de l’intérieur du corps endommagées, c’est fantastique ! Supposons qu’un jour une personne souffre de plusieurs lésions et qu’on lui injecte 3 nanobots, ne se feront-ils pas la guerre ??? Et qu’en sera-t-il de notre devenir ?

Cette science s’applique à tout ! Aux écoutes infiniment petites avec émetteur et récepteur fixé sur n’importe quel objet, invisible ! On se gardera bien de parler tout seul ! Et qui sait si nous ne deviendrons pas tous des sujets nanobotisés ? … Le nouveau monde rempli de robots infiniment petits. Et, quand on sait « qu’on ne nous dit pas tout » !

Il suffit de trouver l’anagramme du titre du film… et la peur est encore plus grande.

15:00 Écrit par pennautier dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

24.11.2009

Projection débat "Le silence des nanos"

Julien Colin.jpgAu théâtre Na Loba de Pennautier, mardi 1er décembre, à 20 h 45, projection-débat  Le silence des nanos, en présence du réalisateur Julien Colin. En partenariat avec les Amis de la Terre et Théâtre Na Loba à Pennautier. « Un cyberdocumentaire sur notre avenir technologique, autoréalisation de Julien Colin.

L’action se déroule sur l’écran d’un ordinateur connecté au réseau. Une navigation dans le cyberespace permet de découvrir ce que recouvrent les nanotechnologies en terme de programme. De lien en lien, de site en site, de téléchargement en téléchargement, le film révèle l’histoire de ces technologies émergentes, les visions et les rêves dont elles procèdent ou qu’elles génèrent.

Les questions, qui ne sont pas nouvelles : notre rapport à la technologie, au développement, au progrès ; mais qui, devant la révolution technologique annoncée, s’imposent avec acuité. Il ne s’agît donc pas d’un documentaire scientifique et technique, qui soit l’illustration voire la vulgarisation des recherches en cours.

Mais d’un film réflexif sur les technologies émergentes, d’une mise en questionnement critique et néanmoins rationnelle de l’activité scientifique et du développement technologique d’un point de vue anthropologique. “La science ne pense pas”, écrivait Heidegger. Il ajoutait que la philosophie ne pense pas non plus. « Pas encore ». Cependant la science rêve ; et c’est bien ce dont il est ici question. »

(Bernard Dauphiné. Tél. : 04 68 47 69 22 et amd11@free.fr)

09:39 Écrit par pennautier dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |